Backlinks et Google en 2014 : une histoire d’amour mouvementée

Partagez si vous aimez ->

Les bonnes pratiques d’un net-linking naturel

Diversifiez les sites sources des backlinks

Vous avez une dizaine de blog ou de site que vous aimez lire ? Il va falloir vous diversifier ! La totalité de mes 25 000 backlinks provenait de 300 sites seulement. C’est beaucoup trop peu. 10 fois trop peu pour être précis !

Outre le nombre, la qualité aussi doit varier :

  • les forums
  • les annuaires
  • les réseaux sociaux
  • les communiqués de presse
  • les commentaires de blog
  • les sites de vos clients et partenaires

Bien choisir son ancre

Idéalement, vous devriez avoir une proportion 80/20 entre les ancres non-optimisées (nom du site, votre prénom, votre nom, url du site, termes neutre du type « cliquez ici », « téléchargez le document »…) et les ancres optimisées sur un mot-clef. J’ai même lu 90/10, alors allez-y molo sur les optimisations, même si vous avez l’impression de ne pas assez en faire.

Gardez les ancres optimisées pour les liens situés dans du contenu à fort valeur ajoutée comme un communiqué de presse ou un annuaire. Dans les commentaires de blog, préférez une ancre neutre telle que le nom de votre site.

Variez les types de liens

S’il est commun de faire un lien sur un mot, on peut tout autant placer un lien sur un fichier PDF ou une image. Même s’ils sont plus durs à placer, ne les négligez pas. Pourquoi ne pas offrir un pdf en cadeau et offrir à vos partenaires de le distribuer sur leur site ? Fournissez-leur le lien du pdf hébergé chez vous et vous obtiendrez de nombreux backlinks (attention à ne pas tous les obtenir en même temps).

Une bonne répartition nofollow/dofollow vous aidera aussi à créer un référencement le plus naturel possible. Justement, parlons-en : c’est quoi un linking « naturel » ?

C’est quoi un linking naturel ?

Il est dur de faire du référencement « naturel », car par définition, votre référencement répond à une stratégie. Il n’est donc pas naturel du tout.

Si par exemple, vous avez prévu de faire 30 backlinks par mois, et ce chaque mois : ça n’est pas naturel. Un comportement naturel évolue de mois en mois, car nous ne sommes pas des machines.

Pareil pour vos proportions : ne soyez pas chirurgical ! Un peu de l’un, un peu de l’autre : tout est dans le dosage.

Le cas des articles invités

Matt Cutts vient de lâcher une bombe : les articles invités ne doivent plus être utilisés à des fins de référencement.

Concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ? Les articles invités vont être pénalisés ?

Oui et non.

Oui, car Google va traquer les articles qui n’ont été publié qu’à des fins de SEO. C’est à dire ceux qui n’ont pas un contenu pertinent et novateur, ou un contenu éloigné de la thématique du blog hôte.

Non, car les articles à haute valeur ajoutée seront toujours les bienvenus, surtout si leurs auteurs possèdent eux-mêmes des blogs pertinents, et encore mieux si tout ce beau monde est répertorié dans Google+.

Dans le même veine, Google s’attaque aussi aux articles sponsorisés.

Au final, c’est positif ou pas tous ces changements ?

Ça dépend de quel côté on se place !

A court terme, pour les webmasters, ces changements peuvent avoir de graves conséquences. A long terme, comme toute mise à jour de Google, le web devrait s’en trouver améliorer : pertinence augmentée, moins de spams et crédibilité des auteurs renforcée. Et ça, c’est positif pour tout le monde : webmasters comme internautes.

Pour approfondir le sujet, je vous invite à lire cet article de Axe-Net.

 

 

Partagez si vous aimez ->

Youcef

Concepteur de Sites Web et entrepreneur, l'écriture et la pédagogie font aussi partie de mes passions. Mon objectif est de vous aider à trouver la solution idéale pour créer votre propre Site Internet.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Simple Share Buttons