Comment créer un Site pour Photographe professionnel

Comment créer un site pour photographe professionnel
Partagez si vous aimez ->

créer un site web de photographe professionnelDans cet article je donne la parole à Ghislain Posscat, un photographe Parisien. Spécialisé dans le nu artistique et la photo érotique, il met principalement en scène des femmes nues qu’il sublime de manière décalée dans des lieux abandonnés, procurant des émotions qui questionnent et qui renvoient à l’imaginaire de chacun

Je suis photographe professionnel, spécialisé dans le nu (www.posscat.com). J’avais jusqu’en octobre 2014 un site hébergé chez photographes.com. Même si cela m’a permis de me lancer, les possibilités étaient à cette époque assez basiques (notamment en matière de boutique en ligne, de référencement seo, de disposition de galerie, de thèmes responsive, etc.. ).

J’ai passé des jours (et quelques nuits !) à chercher une solution pour créer un nouveau Site Internet qui réponde aux besoins d’un photographe professionnel souhaitant développer une vraie activité économique, qui va bien au-delà d’un portfolio en ligne.

Je partage ici avec vous les avantage et inconvénients de chaque plateforme.

Les solutions classiques tout-en-un

Wix ou Jimdo ?

Wix et Jimdo sont complémentaires car l’un a des avantages que l’autre n’a pas mais ont tous deux des carences qui font que, finalement, ni l’un ni l’autre ne sont à 100% pour moi.

Après des essais poussés de photodeck et ipaoo, plusieurs éléments se dégagent clairement.

IPAOO

Ipaoo est très réactif au niveau du support par tchat online, très explicatif et permet de prendre certains raccourcis concernant des fonctionnalités qui peuvent parfois mettre du temps à être mises en œuvre.

Bien sûr je ne suis pas avare de temps et ne rechigne pas au travail. La mise ne place d’un site est très chronophage ! Ceci étant autant aller droit au but et se faire expliquer les choses : on gagne un temps fou.

On sent également qu’ils peuvent être performants pour la redirection de précédents sites et du référencement.

Ceci étant je leur ai adressé bon nombre de questions fonctionnelles très poussées sur l’utilisation que requiert un photographe professionnel (galeries privées avec mise en visionneuse pour sélection d’images, devis directement générés, multiples possibilités administratives, droits gérés, droits d’utilisation de vente commerciale : journaux, sites web…, mise en lien avec des laboratoires fine art, processus de vente et gestion de frais de port).

Eux même en sont venus à la conclusion que leur solution n’était pas, en tant que telle, aussi poussée et qu’en gros je devais m’orienter vers un site spécialisé sur mesure !

Qui plus est, j’avoue avoir été déçu par les templates et leur personnalisation limitée. Les galeries photos sont très légères et les possibilités des portfolios basiques (5 types de galeries seulement)

Enfin, j’ai trouvé que leur back office était vraiment très spartiate bien que très complet.

J’ai vraiment voulu pousser un peu les solutions envisageables chez eux en leur posant toutes les questions, et en faisant pas mal de choses dans la période d’essai.

En fait, leur solution ne me faisait pas « rêver » mais je voulais voir au-delà de l’apparence, gratter pour obtenir le vrai visage de chacun d’entre eux et ainsi savoir si cette solution abordable n’était pas la mieux pour moi. Finalement…

La meilleure solution pour photographe professionnel

Photodeck m’a complètement conquis !

Parfois je me suis dit qu’Ipaoo me laissait entrevoir des économies et que finalement peut être je pouvais tirer un trait sur certains conforts dont je n’avais pas vraiment besoin en vue d’économiser et tirer le meilleurs rapport qualité prix, quitte à faire des concessions.

Mais à chaque fois j’y revenais, mon choix se portait sur photodeck !

Site Web pour photographe professionnel

Mon avis sur Photodeck

Avant tout soyons clairs : Photodeck est adapté uniquement aux photographes ! Aucun intérêt pour quiconque d’autre, ou alors j’ai loupé un chapitre !

De plus, tout dépend de ce que vous souhaitez….

Le back office est très rapide (vraiment), fluide et surtout très intuitif. C’est d’ailleurs une arme marketing chez eux et ils ont bien raison de s’en vanter ! Tout « glisse », tout est logique !

A chaque fois que j’ai envoyé un mail j’ai eu une réponse sous 24h. Je n’ai jamais été déçu, et à chaque fois j’ai trouvé la manière de répondre parfaitement adaptée, et surtout la compréhension à mon problème totale. Parfois il n’y a pas de solution mais au moins les choses sont dites.

Tout ce qui concerne la vente de photos ou de produits dérivés, les droits photos, les tarifs en fonction des multiples utilisations, les mises en lien direct pour vente de tirages avec des labos fine art en France et en UE… tout est parfaitement pensé.

Jusqu’à l’automatisation avec certains logiciels adobe pour la mise en ligne, la création de galeries, les données iptc, les métas…etc.

Ce qui me plait, c’est le côté novateur et évolutif : ils ont pensé à des choses qui ne m’étaient jamais passées par la tête.

De plus, j’ai trouvé les éléments responsives très performants.

Enfin, lors de la migration de mon site, j’ai connu une petite période trouble de quelques jours (le temps que OVH et Gandi communiquent) et Google a rapidement retrouvé ses petits (photodeck a un outil très simple pour gérer des milliers de redirections).

Mieux, et c’était là le but, mon positionnement Google a vraiment décollé ! Mais ça, bien sûr, c’est un minutieux et très long travail hebdomadaire.

En fait, je crois tout simplement qu’il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable.

Finalement c’est un peu comme dans la médecine : en fonction de son mal, on va toujours voir un spécialiste !

Un généraliste peut trouver des solutions mais dès que le mal est poussé cela requiert les compétences du spécialiste…

C’est donc pareil ici : Ipaoo est une excellente solution « généraliste », c’est à dire qui convient à tous mais qui va rebuter les spécialistes ayant des contraintes comme les miennes (une profession libérale ou un commerçant sera certainement ravi, quel que soit le domaine).

Photodeck est un spécialiste de la photo, 100% français, plus cher mais qui se démarque clairement de ses concurrents sur le rapport facilités d’utilisation/concept/rapidité.

Je démarre ma société, j’ai plein d’ambitions alors je me dis qu’investir 360€ par an pour mon outil principal est le minimum dans la mesure où je ne suis pas prêt à investir plus et à me lancer dans la création de A à Z d’un site.

J’ai besoin d’une base, et je m’occupe de l’optimiser selon mes besoins ensuite.

En résumé

A ma connaissance au moment de la rédaction de cet article, photodeck met à l’amende tout le monde sur le marché français en matière de photo.

Encore une fois, je crois sincèrement qu’il ne faut pas comparer  avec wix et jimdo, photographes.com, photoshelter, piwigo, etc… qui sont des solutions très abordables mais limitées. Bien sûr elles vont certainement évoluer, alors à vous de vous faire votre propre avis.

Ces offres sont grand public, abordables en terme de tarifs, et de fait ne peuvent se mettre au niveau d’un prestataire photodeck ayant fait le choix de sites à fort potentiel avec un coût élevé.

Tout dépend de vos besoins et contraintes. Aussi je pense que ces solutions peuvent néanmoins largement suffire à 80% des photographes d’aujourd’hui, c’est à dire des personnes qui veulent juste exposer leur travail et avoir quelques outils pour référencer. Je vous recommande dans ce cas de créer un Site Wix en utilisant leur application gratuite Galerie Wix Pro.

Pour photodeck, la solution clairement adaptée est à 24.95€ HT/Mois, donc 360€ à l’année (bien qu’il y ait d’autres offres, de 7.95€ à 59.95, en passant par une offre très limitée mais intéressante pour 15€ TTC/mois).

Petit bémol : de nombreuses options sont à rajouter à ce tarif en fonction des besoins (multilangues, white label, etc…).

 

Pour un photographe pro c’est une révolution !

Photodeck peut paraitre plus cher que ses concurrents … et c’est vrai !

Mais le back office propose des solutions très innovantes et performantes. Le potentiel de votre site en termes de SEO est à mon sens plus élevé que sur la plupart des autres plates formes.

Bien entendu, on a rien sans rien.. à vous de faire le nécessaire ! Payer pour de la qualité ne me pose pas de problème en soi.

Bien entendu, si vous avez les compétences pour créer de A à Z votre propre site et surtout pour en faire un outil puissant, ou encore si vous avez les moyens de vous payer les services d’une agence de communication ou d’un spécialiste, alors peut être que votre champs des possibles s’élargira encore plus !

En fait avec photodeck, je découvre le site 3.0 alors que j’en étais à la 1.0 précédemment.

En un an mon référencement a beaucoup évolué, mon activité commerciale a explosé et il y a bien entendu un lien.

Aussi je conseille vraiment photodeck à tous les photographes qui souhaitent développer leur activité commerciale et se donner les moyens d’y arriver en se dotant d’un outil performant… sans se ruiner !

 

Ghislain

Posscat.com photographe nu artistique Paris

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez si vous aimez ->

Youcef

Concepteur de Sites Web et entrepreneur, l'écriture et la pédagogie font aussi partie de mes passions. Mon objectif est de vous aider à trouver la solution idéale pour créer votre propre Site Internet.

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Pierrick dit :

    Bonjour,

    Je suis le fondateur de Piwigo, donc mon avis est évidemment biaisé ;-)

    > […] piwigo et toutes ces solutions bons marchés… mais dont
    > on sait pourquoi elles le sont une fois les tests faits

    Hum… je ne suis pas vraiment d’accord :-) Piwigo n’est pas « bon marché » parce qu’il n’est pas de « bonne qualité ». Piwigo propose une richesse fonctionnelle et une extensibilité qui a peu de concurrence, que ce soit sur le marché français ou international. Peut-être que notre domaine de prédilection n’est pas la création de « boutique », en tout cas pour le moment, mais cela ne justifie pas de sous entendre que son « faible prix » est lié à sa « faible qualité ».

    Tout est question de type d’utilisateur. Pour certains utilisateurs, utiliser Photodeck est une aberration comparé à Piwigo. Pour d’autres c’est le contraire :-) Pour avoir un peu vu ce que donnait Photodeck, je trouve que c’est une superbe solution spécifiquement ciblée sur les photographes professionnels qui veulent vendre en ligne (ce qui est manifestement l’objet de l’article) et qui ont un « budget » pour leur boutique.

    J’ajoute, et c’est sans doute l’un des points de différenciation principaux entre Piwigo et tous ses « concurrents », que Piwigo est un logiciel libre et que Piwigo.com, la solution d’hébergement Piwigo, ne « verrouille » pas ses clients. A tout moment l’utilisateur peut exporter ses données et « déménager » son Piwigo chez n’importe quel hébergeur. C’est un immense gage de pérennité. L’utilisateur garde le contrôle et peut choisir où il héberge son site.

    En tout cas merci d’avoir cité Piwigo, même si ce n’était pas vraiment pour le mettre en valeur. Peut-être dans un prochain article ;-)

    • Youcef dit :

      Bonjour Pierrick

      Merci pour votre réaction et ces précisions.
      Cela me donne une occasion de consacrer un futur article à Piwigo !

      A bientôt

    • Bonjour Pierrick,

      Nous avions été en contact à l’époque (novembre 2013) où j’avais réalisé et publié sur mon blog une analyse comparative des sites web pour photographes au moment où DarQroom avait lâchement abandonné ses clients, sans les prévenir et les mettant devant le fait accompli : une erreur HTTP 404 (page HTTP n’existe pas) …

      Je me souviens qu’à l’époque vous m’aviez dit que vous aviez embauché un graphiste pour designer des thèmes modernes et plus sexy : qu’en est-il 2 ans après ? Car comme il est très bien dit dans l’article, pour un photographe professionnel (et on parle bien d’eux et seulement d’eux ici) de mon point de vue et après plus de 2 ans d’utilisation, je maintiens également que PhotoDeck est encore devant ses concurrents, malgré les arguments que vous avancez

      En effet, qu’est-ce qu’un site web pour un photographe Pro sinon un vitrine mettant réellement en valeur son travail et lui permettant de le mettre à disposition de ses clients ? Sur ces deux points, Piwigo ne joue clairement pas dans la même cour. Sur l’aspect Look & Feel il suffit juste de regarder : Piwigo me fait toujours penser aux solutions libres d’il y a 10 ans comme Gallery (en un peu mieux quand même je vous l’accorde ;) ). Ca marche bien, mais c’est … pas très sexy je trouve niveau présentation suffit de voir la démo : du texte (trop), une ergonomie à revoir (pas vraiment orientée expérience utilisateur), des icônes laids … bref, c’est pensé par des informaticiens pour des technophiles; à moins de mettre les mains dedans pour customiser vraiment … mais quand on est photographe Pro on a vraiment autre chose à faire (à de rares exceptions près).

      Ensuite, je ne parle même pas de l’aspect vente de photo, je parle de livrer les photos d’un shooting, d’un mariage, etc. avec possibilité de présenter son travail en mode proofing (photo basse def) et, après validation client passer en un clic les clichés en Statut « Final » et ainsi les mettre automatiquement à disposition en mode « haute def ». Rien que ça, c’est une valeur ajoutée inestimable dans le temps passé par un photographe à remettre son travail à ses clients.

      Bref, pour faire court, PhotoDeck a été pensé par des photographes pour des photographes (Pro s’entend en priorité). Du coup dire que c’est fait pour les photographes qui ont un « budget boutique » tombe sous le sens et n’est pas du tout un argument à mon sens. Pour un amateur, ça se discute, pour un Pro, non, ça fait même partie de son outil de travail. Donc, oui comme le dit bien l’article, il faut comparer ce qui est comparable.

      Pour autant, Piwigo répond à une cible de clients (« utilisateurs » serait plus juste), j’en conviens aisément. Mais juste par curiosité, combien de Pro (je veux dire déclarés et qui en vivent au moins en partie, pas des photographes amateurs qui vendent leur prestations ou leurs photos au black) avez-vous parmi vos utilisateurs ? Perso, j’en ai aucun autour de moi (ce qui ne veut pas dire évidemment qu’il n’y a pas) mais je pense que ce nombre est faible.

      Enfin, pour terminer sur une note positive, là où je partage complètement votre argument c’est sur le fait qu’avec Piwigo on maîtrise complètement la localisation des données et qu’on n’est pas dépendant d’un service en ligne et qu’on est à l’abris d’une mauvaise surprise comme ce fut le cas pour DarQroom qui nous a planté du jour au lendemain. C’est un risque à évaluer, en effet. Pour ma part, je l’accepte car les avantages apportés par PhotoDeck sont, dans mon cas personnel, bien supérieurs pour mon besoin opérationnel immédiat.

      • Pierrick dit :

        Bonjour Pascal,

        > Je me souviens qu’à l’époque vous m’aviez dit
        > que vous aviez embauché un graphiste pour designer
        > des thèmes modernes et plus sexy : qu’en est-il
        > 2 ans après ?

        Pas embauché, mais engagé (en l’occurence sur une mission en freelance). Cela a donné un redesign du site de présentation de Piwigo.com et aussi un nouveau thème mais qui n’a malheureusement pas été jusqu’au bout du processus :-/ Par ailleurs, d’autres thèmes ont vu le jour.

        > […] pour un photographe professionnel (et on parle bien d’eux et seulement d’eux ici)

        Bien que nous ayons ce type d’utilisateur sur Piwigo.com (et plus largement sur Piwigo), ce n’est pas la cible principale de Piwigo.com. Ce n’est pas notre objectif prioritaire (peut-être car la concurrence y est forte et que certains concurrents font déjà un très bon boulot…).

        Ceci étant dit, il y a des photographes pro sur Piwigo. Mais peut-être pas pour faire juste leur site vitrine (là où je pense qu’un Photodeck ou un WordPress avec un thème adapté vont exceller). Non, on a des photographes pro qui exploitent les fonctions avancées de Piwigo en terme d’organization, de classement, de recherche, de cloisonnement des permissions. Pour gérer des collections de plusieurs dizaines de milliers de photos.

        > Mais juste par curiosité, combien de Pro avez-vous parmi vos utilisateurs ?

        Aucune idée. Non vraiment, je n’en sais rien du tout. On ne sait déjà pas combien il y a exactement d’utilisateurs sur Piwigo, alors savoir combien on a d’utilisateurs sur un segment bien spécifique est totalement impossible.

        Par contre, on a des entreprises. Des petites et des gigantesques. Qui apprécient la souplesse de classement dans Piwigo, la possibilité de faire évoluer le logiciel avec des thèmes personnalisés et des plugins, etc. Piwigo est une solution très polyvalente de gestion de collection photo. Le photographe pro est un type d’utilisateur parmi d’autres. Selon les critères de choix de ce dernier (qui ne sont pas forcément les mêmes que les votres), utiliser Piwigo seul ou en complément d’un site vitrine sera peut-être la solution la plus pertinente :-)

        J’ai réagi à cet article car Piwigo était décrit comme de faible qualité ou « limité ». Très franchement, les possibilités offertes par Piwigo sont gigantesques. Les possibilités d’évolution et de personnalisation sont immenses. J’accepte volontiers les critiques sur l’aspect graphique. On va dire que les graphistes ne sont pas très attirés par l’opensource, donc on a plus de mal à trouver ce genre de compétence.

        Pour être complet sur ma réponse, et par rapport à notre échange de 2013, voilà les points forts de Piwigo/Piwigo.com qui peuvent peser dans la balance, même pour un photographe pro :

        * stockage maîtrisé, pas sur Amazon S3, soumis aux conditions d’utilisation d’Amazon (c’est à dire « Amazon a le droit de faire ce qu’il veut des données qu’il héberge »)
        * logiciel libre : l’utilisateur peut récupérer le code, le corriger (enfin, le « faire corriger »). L’arrêt d’activité d’une entreprise, comme ce fut le cas pour Darqroom en 2013, n’entraîne pas la perte de son site photo.

        > Sur l’aspect Look & Feel [… critiques très méchantes ;-) …]

        On parle de http://demo.piwigo.com ? si oui alors vraiment je vous trouve dur. Dire que ça ressemble à ce qui se faisait il y a 10 ans c’est vraiment exagéré non ?

  2. Matthias Koch dit :

    Merci pour cet article bien documenté, je travaille avec PhotoDeck depuis deux ans et je suis très satisfait du produit, actuellement probablement le meilleur choix !

  3. flavia dit :

    Je suis atuellement sur cmonsite et je me ferai bien faire des nouveaux clichés photos :) c est noté je vais prendre rdv
    Merci bc

  4. Stichelbaut dit :

    Bonjour,
    Depuis deux ans avec Photodeck, je confirme que c’est une solution très très satisfaisante !

  5. thibault dit :

    Bonjour Youcef,
    Merci pour votre site et vos articles éclairés.
    Je prends un peu le contre-pied de cet article, mais pour un photographe non professionnel, qui veut simplement un nom de domaine, une interface très simple, de quoi publier ses photos dans différentes galeries et ne pas payer trop cher, vous recommanderiez donc plutôt piwigo que photodeck? Où un autre?
    Merci d’avance pour votre aide,
    Cordialement,
    Thibault

    • Youcef dit :

      Bonjour Thibault
      En effet si vos besoins en sont pas « pro » alors des solutions comme IPAOO, Piwigo, Jimdo ou même Wix peuvent convenir.
      A vous de tester et trouver l’outil le plus adapté.

  6. JustineL dit :

    Merci pour ce super article !
    Pour un photographe pro, le site doit être à l’image de ses prestations afin qu’il ressemble à son identité. Il est préférable de laisser ça à des pros.
    Je sais aussi qu’il y a quelques entreprises qui proposent la création de design de sites. Je pense aussi à la plateforme ***** qui est assez réputée pour ça !

  7. Darknote dit :

    Bonjour,
    Un photographe professionnel ne peut-il pas faire un site avec WordPress ?

    • Youcef dit :

      Si bien sûr qu’il est possible de faire un site avec WordPress, mais tu n’auras pas toutes les fonctions comme expliqué dans l’article.
      Et il ne faut avoir peur de la technique quand on se lance dans WordPress !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Simple Share Buttons