Risquez-vous une pénalité Google avec vos liens dofollow ?

Partagez si vous aimez ->

Pénalité Google contre les liens dofollow : comment en est-on arrivé là ?

Récemment, Google a pénalisé certains sites pour avoir fait du guest bloging déguisé, c’est à dire de la vente de liens. En gros, un annonceur Y souhaite qu’un blogueur lui donne un peu de jus pour améliorer son référencement, il lui donne une certaine somme d’argent pour que ce blogueur écrive un article, dans lequel il placera un lien vers le site de l’annonceur Y. Evidemment, selon Google, de telles pratiques manipulent son algorithme, puisqu’elles engendrent des liens sans autre motivation que l’argent. Or, dans l’utopie Google, tous les liens sont créés « naturellement », c’est à dire, motivé par l’envie de parler d’un site/service/produit. Les liens payants sont l’exclusivité de Google Adwords et de personne d’autre ! Il est vrai que si les liens n’étaient que naturels, baser la popularité d’un site sur le nombre de liens qui pointe vers lui serait une très bonne technique. Le problème : quand on est pas encore connu, on cherche le backlink pour être présent sur Google quand même. Et on en vient à faire du guest blogging… déguisé ou pas. C’est un peu le chien qui se mort la queue… Donc, la vente de lien, même dans un article de qualité, est prohibée. Soit. Mais il y a pire encore !

Bien construire ses liens dofollow : les règles à respecter

Dans sa folie destructrice, Google en vient à pénaliser le vrai guest bloging, et d’une manière générale, à surveiller tous les liens sortants d’un site. Quand vous faîtes un lien vers un site en dofollow, vous « votez » pour ce site. Vous envoyez le message à Google que ce site a une valeur, que vous l’estimez. Vous lui donnez votre jus, certes, mais surtout, vous lui donnez de la crédibilité. Pour que votre lien soit valable, c’est à dire pour que Google trouve normal que vous votiez pour ce site, et donc que vous n’êtes pas en train de manipuler son algorithme, il faut respecter 3 règles :

  • Les thématiques des deux sites doivent être très proches
  • Le lien doit être placé sur une ancre neutre : « cliquez ici », l’url de la page, le nom et prénom de l’auteur du site, le nom de marque… Evitez absolument les mots clefs !
  • Il faut éviter de faire des liens « site wide », c’est à dire présent sur toutes les pages du site, en particulier si la règle précédente n’est pas respectée

Cela a plusieurs conséquences, tant pour la personne qui fait le lien que pour celle qui le reçoit.

Entre règles et pénalités : l’absurdité de Google

1/ Si vous faites un lien vers un site, même naturel c’est à dire sans aucune sollicitation de la part du propriétaire du site, mais que vous ne respectez pas ces règles, vous pouvez le pénalisez. Par exemple, j’ai trouvé un forum de développement web qui parlent de Les Doigts dans le Net. Le webmaster a mis un lien « Comment créer un site web » qui pointe sur ma page d’accueil. Ce lien est présent sur tout le forum (site wide), il est placé sur un mot clef, et vient d’un site dont la thématique n’est pas assez proche de la mienne (même si ça parle de création de site web). Résultat : je suis pénalisée par ce lien sur l’expression « Comment créer un site web » (bien sûr, c’est l’action combinée de plusieurs liens de ce types qui me pénalise : un seul ne suffirait pas). 2/ Si vous mettez en place un système d’affiliation pour l’un de vos produits : méfiez-vous ! Vos affiliés vont probablement faire des liens dofollow vers votre site sur un mot clef ou une expression clef (probablement le nom de la formation) et vous pourrez être pénalisé. De plus, vous ne contrôlez pas les thématiques de vos affiliés, ni leur profil de liens ! Cela peut être catastrophique pour vous. 3/ Si vous ouvrez vos commentaires en dofollow, vous « votez » pour le site du commentateur, dont vous n’avez aucune connaissance, et vous pouvez être pénalisé pour avoir dilué votre jus vers des sites qui ne le méritaient pas au regard de votre thématique. 4/ Les sites de vos commentateurs peuvent aussi être pénalisés en retour, et vous serez donc sollicités pour retirer les liens problématiques. 5/ Si vous faîtes un événement, une promotion ou une B.A.BA géniale et que l’on parle de vous sur des sites qui ne respectent pas ces règles : vous pouvez être pénalisé. En gros, vous pouvez être pénalisé très souvent ! (et Google me sort par les yeux)

La solution pour utiliser des liens dofollow sans subir de pénalité

Malgré tout, et c’est ça le pire, les liens dofollow font encore partie intégrante d’une stratégie de référencement. Je vous ai déjà donné par mal de renseignements pour varier votre profil de lien (dans cet article), voici comment cibler les liens qui peuvent être dofollow : Liens sortants :

  • uniquement des sites que vous connaissez
  • au sein d’un article
  • si vous tenez aux liens « dofollow » des commentateurs, utilisez un plugin qui ne rend « dofollow » qu’après le 5ème commentaire (cette technique n’est pas 100% fiable, les gens intéressés par le backlink ne s’arrêtent pas à ça)

Idéalement, conservez vos liens de commentateurs en nofollow. Liens entrants :

  • uniquement des sites que vous connaissez
  • au sein d’un article écrit spontanément

Bien sûr, il faut toujours respecter les 3 règles citées plus haut dans l’article !

Partagez si vous aimez ->

Youcef

Concepteur de Sites Web et entrepreneur, l'écriture et la pédagogie font aussi partie de mes passions. Mon objectif est de vous aider à trouver la solution idéale pour créer votre propre Site Internet.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Simple Share Buttons