E-commerce : quels sont les différentes options possibles pour se lancer dans la vente en ligne ?

comment lancer un commerce en ligne

L’évolution de la technologie affecte également le monde du commerce. En effet, avec internet et les réseaux sociaux qui sont de plus en plus présents dans le quotidien des consommateurs, les entrepreneurs doivent s’adapter.

Cela peut passer par la mise en place d’un nouveau business ou par la mise à jour d’un business préexistant.

Vous l’avez compris, le e-commerce est devenu une partie très importante et très lucrative du commerce mondial. Avant que nous approfondissions, il est important de savoir comment on pourrait définir ce marketing digital ?

Le e-commerce est toute forme de transaction commerciale qui se fait via internet. En gros, lorsque vous pouvez acheter un bien ou un service ou toute autre chose via internet, vous faites un achat avec un acteur du e-commerce.

Il faut savoir que le e-commerce est un monde assez complexe qui ne se contente plus de proposer des vêtements en ligne que l’on va livrer à domicile.

Si vous aussi vous souhaitez vous lancer et créer une société dans le domaine du e-commerce, voici les différents types de commerce en ligne qui s’offrent à vous.

Vous pourrez ainsi avoir une idée plus précise de comment vous allez agir en fonction de votre projet.

Les objets de la vente dans le e-commerce

Le e-commerce permet aux entreprises de vendre plus que de la simple marchandise. Ainsi, vous pourrez choisir entre deux familles de vente sur internet : les objets physiques et les objets digitaux.

Les objets physiques

Comme dans tout modèle commercial, vous pouvez facilement vendre des produits « réels » sur internet. Cela peut être des vêtements, de la nourriture, des meubles, etc. Tout dépend de ce que vous avez à votre disposition.

Si vous choisissez de travailler dans ce domaine, sachez que plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour le fonctionnement traditionnel, où vous achetez la marchandise à votre fournisseur, vous l’entreposez puis vous l’envoyez au client après achat.

Vous pouvez opter pour le dropshipping, comme l’explique très bien cet article sur le journal du CM. Nous reviendrons quant à nous sur le sujet un peu plus bas.

guide des différentes options pour lancer vente en ligne

Les objets digitaux

De plus en plus, les objets digitaux se monnaient. C’est le cas par exemple des livres que vous pouvez acheter sur des plateformes dédiées ou de tout autre produit nécessitant un investissement intellectuel que l’on peut transférer via internet.

L’avantage de ce type de produit est que le coût de revient est relativement faible et que contrairement aux objets physiques, la logistique est quasi inexistante et il n’y a pas de processus de production.

Le tout est de trouver un produit qui peut plaire ou qui peut être nécessaire à une large clientèle.

Les modes de vente dans le e-commerce

Les ventes dans le domaine du e-commerce peuvent se faire de différentes manières. À vous de choisir le type de transaction qui convient le mieux à votre idée de business et d’optimiser votre webdesign.

La vente classique

Le principe est simple : le vendeur propose le produit A au prix X. il appartient ensuite à l’acheteur de déterminer si l’offre lui convient. Si c’est le cas, la vente est conclue grâce à un simple clic, sinon, l’acheteur change de page.

Le dropshipping

Ce concept séduit de plus en plus d’auto-entrepreneurs en quête d’un complément de revenus ou d’une activité lucrative et peu contraignante.

En optant pour le dropshipping, le vendeur n’a besoin de posséder aucun stock. Il crée des partenariats avec des fournisseurs sérieux, et ce sont eux qui expédient leurs commandes aux clients.

Le vendeur joue alors le rôle d’intermédiaire entre ces deux parties, en mettant les produits en vente sur des marketplaces, par le biais de fiches produits détaillées et qualitatives.

Les ventes privées

Il s’agit d’un mode de vente de plus en plus apprécié par les consommateurs. Des sites spécialisés proposent des produits à un prix réduit allant parfois jusqu’à des promotions de 70%.

En revanche, les produits sont limités et changent quasiment tous les jours. Vous en êtes informés par emailing. Ces sites fonctionnent grâce à une collaboration étroite avec les fournisseurs.

Les ventes collectives

Ici, les clients se regroupent afin d’avoir la possibilité de faire des achats au prix de gros. Ce type de vente nécessite plus d’organisation ainsi qu’une grande implication du concepteur.

Les enchères

Le principe est le même que pour les ventes aux enchères dans les salles dédiées. Un particulier ou une entreprise propose un produit à vendre avec un prix plancher.

Dans un délai imparti, les personnes intéressées peuvent enchérir. À la fin de ce délai, celui qui a fait l’offre la plus importante remporte la marchandise.

Ce type de e-commerce est de plus en plus populaire puisqu’il permet à des objets rares ou peu recherchés d’être vendus.

La clientèle cible dans le e-commerce

Le e-commerce peut également se catégoriser selon la clientèle ciblée. À vous de définir la clientèle qui vous conviendra le mieux et de vous rendre visible grâce au SEO par exemple.

Le B2B

Aussi appelé Business to Business, il s’agit d’un commerce en ligne entre entreprises. Dans ce cas de figure, vos produits s’adressent spécifiquement aux entreprises.

C’est le cas par exemple lorsque vous proposez des servies de consultances ou des outils destinés à la production industrielle.

C’est également le cas si vous achetez en ligne les produits de vos fournisseurs que vous allez ensuite revendre à des particuliers.

Le B2C

Il s’agit de la vente des entreprises au particuliers (Business to Consumer). C’est l’entreprise qui propose au consommateur particulier un bien, un service ou un produit numérique.

C’est le modèle de commerce classique que ce soit dans le commerce classique ou dans le commerce en ligne.

types de clientele cible commerce en ligne

Le C2B

Ici, la tendance est inversée. C’est le particulier qui propose aux entreprises un produit.

C’est notamment le cas des travailleurs indépendants et des freelancers qui proposent leurs services sur des sites dédiés afin que les entreprises puissent les contacter par la suite.

Le C2C

Communément traduit par Consumer to consumer, ce business model permet aux particuliers de communiquer entre eux afin de se proposer mutuellement des biens, des services ou toute autre chose.

Cela permet par exemple au propriétaire d’une voiture de communiquer directement avec de potentiels acheteurs.

Les acheteurs quant à eux peuvent acheter des biens, services, etc. à un prix réduit. Le plus souvent ces sites proposent des objets de seconde main.

Diffusez ce contenu sur vos réseaux
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook

Youcef

Consultant en référencement, chef de projet Web et entrepreneur, l'écriture et la pédagogie font aussi partie de mes passions. Avec ce blog, ma mission est d'aider les entrepreneurs, qui ne sont pas spécialistes du web, à réussir leur propre site, et qu'il soit surtout visible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *